En 2013, cinq films de super-héros envahiront nos écrans, et tout autant sont actuellement en tournage. Repopularisé au début des années 2000 grâce au 1er X-Men, il s’agit d’un genre aujourd’hui incontournable qui a réussi à perdre cette image de «geek» qui lui collait inlassablement à la peau. Il ravit tout type de spectateur, quelque soit son sexe, son âge et qu’il lise ou pas des «comics». Il a gagné en crédibilité et en qualité artistique grâce à des réalisateurs talentueux tel que Christopher Nolan ou Bryan Singer. Le film de super-héros n’est plus seulement considéré comme un «pop corn movie» réservé aux ados, c’est aujourd’hui un genre à part entière qui, pour le plus grand bonheur des spectateurs (et surtout celui des producteurs) a encore de beaux jours devant lui ! C’pas super ça ?

A l’occasion de la sortie de «Iron Man 3» le 24 avril dernier, voici un top et un flop des films de super-héros.

Le top…

 

1. «The Dark Knight» de Christopher Nolan. 2008

«Le film de super-héros le plus sombre»

Le super-héros : Batman, incarné par Christian Bale, affronte son ennemi juré, le Joker, interprété avec talent par le regretté Heath Ledger.

Un super film : après avoir ressuscité l’homme chauve souris avec «Batman Begins» en 2005, grâce à «The Dark Knight» Christopher Nolan donne ses lettres de noblesse au film de super-héros. Un mix très réussi entre film d’auteur et film à grand spectacle, dans lequel le fond prime presque sur la forme. Plus qu’un film de super-héros, une référence !

L’info en plus qui vous fera passer pour un super cinéphile : disparu avant la sortie du film, Heath Ledger reçoit un Oscar posthume pour son interprétation sensationnelle et mémorable du Joker.

 

2. «X-Men 2» de Bryan Singer. 2003

«Le film de super-héros le plus intelligent»

Le super-héros : la deuxième aventure de nos mutants préférés, avec à leur tête l’immortel et torturé Wolverine.

Un super film : un opus beaucoup plus sombre que le précédent, avec un univers encore plus riche et une mise en scène aussi soignée qu’efficace. Bryan Singer mélange savamment effets spéciaux et profondeur au service d’un film intelligent. Une des meilleures suites de l’histoire du cinéma.

L’info en plus qui vous fera passer pour un super cinéphile : avec un box office mondial de 407 711 549 dollars, c’est l’épisode de la saga qui a le mieux marché.

 

3. «Kick-Ass» de Matthew Vaughn. 2010

«Le film de super-héros le plus jouissif»

Le super-héros : Kick Ass, un jeune lycéen sans pouvoir, face à de vrais méchants.

Un super film : Matthew Vaughn joue avec les codes des films de super héros, et livre une œuvre décomplexée, fun, et remplie de références «geek». Un vrai film de super héros avec un grand H, qui vous donnera envie d’enfiler un costume et de faire régner la loi dans votre quartier.

L’info en plus qui vous fera passer pour un super cinéphile : un numéro 2 sort le 21 août 2013. Pour ce nouvel opus, Matthew Vaughn cède sa place derrière la caméra au réalisateur Jeff Wadlow.

 

4. «The Chronicle» de Josh Trank. 2012

«Le film de super-héros le plus adolescent»

Le super-héros : trois lycéens se découvrent du jour au lendemain de supers pouvoirs tels que la télékinésie et la possibilité de voler.

Un super film : un film ambitieux réalisé entièrement en «found footage» (style de cinéma dans lequel c’est un des personnages de l’histoire qui filme, donnant ainsi une vidéo amateur néanmoins très maîtrisée), au résultat bluffant. Une relecture originale du film de super-héros, qui à la fois nous amuse, nous fait frissonner et nous réjouit. Le spectateur n’a qu’une seule envie : avoir des supers pouvoirs !

L’info en plus qui vous fera passer pour un super cinéphile : pour un budget de 12 000 000 de dollars, le film en rapporte 126 636 097 à travers le monde.

 

5. «Watchmen – Les Gardiens» de Zach Snyder. 2009

«Le film de super-héros le plus adulte»

Le super héros : les «Watchmen», un groupe qui réunit plusieurs super-héros.

Un super film : un film violent et profondément cérébral qui dépeint la déchéance de la société américaine. Un film fort, admirablement mis en scène !

L’info en plus qui vous fera passer pour un super cinéphile : Zach Snyder s’est attaqué à un autre super-héros, «Man Of Steel» (Superman) qui sort en France le 19 juin 2013.

 

…et le flop

 

1. «Daredevil» de Mark Steven Johnson. 2003

«Le film de super-héros le plus ringard»

Le super-héros : les aventures du super-héros aveugle, Daredevil, incarné par Ben Affleck.

Un super nanar : devant une telle ringardise, on en vient presque à envier la cécité du personnage principale.

L’info en plus qui vous fera passer pour un super cinéphile : Ben Affleck a encore honte de ce film malgré son Oscar pour «Argo».

 

2. «Elektra» de Rob Bowman. 2005

«Le film de super-héros le plus soporifique»

La super-héroïne : vue et morte dans «Daredevil», le personnage de Elektra (incarné par Jennifer Garner) est de retour.

Un super nanar, note de l’auteur : je me permets de juger ce film alors que je ne l’ai pas vu en entier. A cause de l’absence de scénario, et du mauvais jeu des comédiens, j’avoue m’être endormi au bout d’une demie heure… Allez, soyons honnête, quelqu’un a vraiment réussi à aller au bout ?

L’info en plus qui vous fera passer pour un super cinéphile : Jennifer Garner a déclaré trouver le film affreux (chouette, j’ai un point commun avec la femme de Ben Affleck).

 

3. «Batman et robin» de Joel Schumacher. 1997

«Le film de super-héros le plus kitsch»

Le super-héros : la 4ème aventure de l’homme chauve souris, incarné cette fois ci par George Clooney qui se glisse dans un costume aux tétons moulés, mais qui au moins fait encore marrer les cinéphiles du monde entier.

Un super nanar : un tel niveau de «kitschité» n’a jamais été égalé. A voir entre pote en bouffant des pop corn et en se moquant de Terminator qui cabotine en Mr Freeze.

L’info en plus qui vous fera passer pour un super cinéphile : ce «Batman» est considéré par les fans comme le plus mauvais de la saga.

 

4. «Super» de James Gunn. 2011

«Le film de super-héros au titre le plus mensonger»

Le super-héros : Frank D’Arbo, un homme ordinaire, décide de devenir un super-héros après avoir vu sa femme succomber aux charmes d’un dealer. Mais il n’a pas de super-pouvoirs.

Un super nanar : même idée que «Kick-Ass», mais de qualité totalement opposée. Pas besoin de supers-pouvoirs pour fuir ce film.

L’info en plus qui vous fera passer pour un super cinéphile : en France, le film est sorti directement en DVD.

 

5. «X-Men Origins : Wolverine» de Gavin Hood. 2009

«Le film de super-héros le plus décevant»

Le super-héros : l’histoire de Wolverine avant qu’il rencontre les X-Men.

Un super nanar : un fort potentiel malheureusement gâché. Rien ne fonctionne dans ce film dans lequel l’histoire est plus que bâclée et remplie d’incohérences.

L’info en plus, qui vous fera passer pour un super cinéphile : quelques semaines avant la sortie en salle, une copie pirate s’est retrouvée sur la toile. La FOX a engagé le FBI pour trouver la fuite. L’histoire ne dit pas comment l’enquête s’est terminée…

 

Lecteurs, lectrices, et vous, quel est votre film de super-héros préféré ou celui que vous détestez ?

Jérémie Dimajo