2013 est là, il est donc temps de faire le bilan ciné de 2012. Malgré une année cinéma assez moyenne et de (grosses) déceptions livrées par des réalisateurs normalement (très) talentueux (Ridley Scott, Steven Spielberg, Woody Allen, pour ne citer qu’eux), quelques pépites sortent heureusement du lot. Voici donc mon top 10 des films sortis cette année, que je vous invite néanmoins à découvrir, ou à redécouvrir. Divers et variés, d’origines et de styles différents, ces films ont un seul point commun : être de qualité… à mes yeux.

10. «Radiostar» de Romain Levy

Quoi ? Romain Levy signe son premier film qui raconte les péripéties d’une équipe de radio, obligée de faire le tour de la France en bus pour récupérer ses auditeurs perdus.

Pourquoi le découvrir ? Tout simplement car c’est la comédie française la plus drôle de l’année, aussi plaisante qu’attachante, où les vannes fusent à foison. Cette bande de potes, incarnée par des acteurs au top de leur forme, nous donne littéralement la banane, et vu les temps qui courent, c’est nécessaire. Un gros moment de plaisir !

Le petit plus : Un morceau de rap au milieu du film, créé spécialement pour celui ci. Tordant de rire !

9. «La Taupe» de Tomas Alfredson

Quoi ? L’adaptation ciné du livre de John le Carré. Une histoire d’espionnage, aux multiples intrigues, qui nous oblige à bien s’accrocher et à utiliser nos méninges pour ne pas être perdu. Vous êtes prévenu.

Pourquoi le découvrir ? Pour le casting riche et varié, dirigé d’une main de maître par ce jeune réalisateur suédois. Une belle leçon de cinéma et d’esthétisme.

Le petit plus : L’envie de se jeter sur le livre dont est tiré le film.

8. «Millenium, The girl with the dragon tatoo» de David Fincher

Quoi ? Après l’adaptation suédoise du roman éponyme de Stieg Larsson, voici le remake américain.

Pourquoi le découvrir ? Pour la réalisation classe et léchée de David Fincher, qui n’a rien perdu de sa superbe. Beaucoup plus sage et moins glauque que la version suédoise, ce remake américain parvient quand même à nous emporter grâce au duo Daniel Craig/Rooney Mara.

Le petit plus : Le générique d’ouverture sous fond de  «Immigrant Song» de Led Zeppelin par Trent Reznor et Karen O. Une pure merveille !

7. «The Dark Knight Rises» de Christopher Nolan

Quoi ? La dernière aventure de Batman à nouveau orchestrée par Christopher Nolan. Cette fois ci, Christian Bale affronte Tom Hardy, complètement crédible dans le rôle de Bane, le (très) méchant de cet épisode.

Pourquoi le découvrir ? Parce que Christopher Nolan clôt sa trilogie Batman avec brio. Un brin en dessous du précédent (The Dark Knight»), cet opus, sous des airs de film d’auteur, reste un grand moment de cinéma épique. Un «blockbuster» intelligent comme on les aime.

Le petit plus : La dernière scène où apparaît Marion Cotillard. Plus sérieusement, le premier affrontement physique entre Batman et Bane, très sauvage et brutal.

6. «Cosmopolis» de David Cronenberg

Quoi ? Robert Pattinson passe la majorité du film dans une limousine devant la caméra du génial David Cronenberg.

Pourquoi le découvrir ? Pour Robert Pattinson, qui prouve qu’il n’est pas seulement le vampire de «Twilight», mais aussi un excellent comédien. Ce rôle le fait entrer dans la cour des grands, et sur le coup, c’est totalement mérité.

Le petit plus : Robert Pattinson qui se tire dessus avec un flingue. Les «anti Twilight» en ont rêvés, David Cronenberg l’a exaucé. Merci.

5. «Hasta La Vista» de Geoffrey Enthoven

Quoi ? Un film flamand sur trois jeunes d’une vingtaine d’années, puceaux, et handicapés (l’un est aveugle, l’autre est confiné dans un fauteuil roulant, le troisième est totalement paralysé), qui embarquent pour un voyage en Espagne, dans l’espoir d’avoir leur première relation sexuelle.

Pourquoi le découvrir ? Avec un tel sujet, on était en droit de craindre un «teen movie» vulgaire et débile, comme savent très bien le faire les américains. D’où la bonne surprise, car c’est tout le contraire. On a un «road movie» aussi touchant que drôle, politiquement incorrect par moment, ce film se révèle être d’une grande finesse et tape juste. Un vrai moment de  fraîcheur !

Le petit plus : Les blagues drôles et osées sur les handicapés.

4. «Skyfall» de Sam Mendes

Quoi ? La 23ème aventure du plus célèbre des agents secrets Britannique. Derrière la caméra, le brillantissime Sam Mendes (réalisateur de «American Beauty»), et dans le costard de 007, toujours l’impeccable Daniel Craig.

Pourquoi le découvrir ? Tout simplement parce que c’est le meilleur James Bond de la saga. Si vous voulez en savoir plus, je vous invite à lire ma critique complète.

Le petit plus : La séquence pré-générique qui réunit tout ce qu’on aime dans un 007, de la classe, du fun et de l’action.

3. «De rouille et d’os» de Jacques Audiard

Quoi ? Le sixième film de Jacques Audiard qui raconte l’histoire de deux êtres abîmés par la vie, qui vont se rencontrer, et s’apprivoiser.

Pourquoi le découvrir ? Pour Marion Cotillard, extraordinaire de justesse (contrairement à sa prestation dans le dernier «Batman»), dans un de ses meilleurs rôle. Mais aussi pour Matthias Schoenaerts, jeune acteur belge bourré de talent, et dont il faut à tout prix retenir le nom, car croyez-moi, on n’a pas fini d’en entendre parler. Après «De battre mon cœur s’est arrêté» et «Un Prophète», Jacques Audiard est encore placé en pôle position pour remporter un César amplement mérité. Bravo !

Le petit plus : Le final qui nous glace littéralement le sang.

2. «Oslo, 31 Août» de Joachim Trier

Quoi ? Un film norvégien sur un jeune homme qui a bientôt fini sa cure de désintoxication , et qui retourne en ville pour une journée afin de passer un entretien d’embauche.

Pourquoi le découvrir ? Parce qu’il n’y a pas que le cinéma français et américain. Ce film est une petite pépite du cinéma scandinave à découvrir de toute urgence. On ressort totalement bouleversé par cette histoire aussi prenante que réaliste. Une œuvre forte et sincère. Une claque !

Le petit plus : La puissance de jeu du comédien principal, Anders Danielsen Lie, tout simplement grandiose.

1. «Take Shelter» de Jeff Nichols

Quoi ? L’histoire d’un homme, menant une vie paisible avec sa femme et sa fille, jusqu’au jour où il est sujet à de violents cauchemars…

Pourquoi le découvrir ? Car Jeff Nichols signe sans conteste un EXCELLENT et EXCEPTIONNEL deuxième film. Sur un rythme lent et hypnotique, il parvient, sans défauts, à captiver le spectateur avec cette histoire aussi dramatique que bouleversante. Ce film vous hantera longtemps après son visionnage, un pur moment de cinéma. Mon coup de cœur de 2012.

Le petit plus : Les dernières vingt minutes qui sont à couper le souffle et d’une grand maîtrise artistique. Le réalisateur fait monter la tension jusqu’à l’explosion totale des émotions !

Lecteurs, lectrices, si vous voulez faire la promotion d’un film qui vous a marqué, et qui selon vous mérite sa place dans ce top 10, n’hésitez pas à le marquer dans les commentaires ! Bonne séance de rattrapage à tous !

Jérémie Dimajo