Rencontre avec Paul, place Fernand Lafargue à Bordeaux. C’est autour d’un café que le jeune homme m’a parlé de son blog lancé il y a peu, très attendu par les Bordelais et sobrement baptisé « Telle est la vie des Hommes ». Et c’est autour du même café que je lui ai parlé du canard de Quennie. Retrouvez mon interview sur le blog de Paul !

Le canard de Quennie :
Salut Paul, peux-tu te présenter aux lecteurs du canard ?

Paul : j’ai 23 ans, je suis issu d’une formation webmarketing. Je viens de passer un an au service marketing de Pichet en tant que chargé de marketing opérationnel, j’ai terminé mon contrat il y a deux semaines donc je suis à la recherche active d’un poste de Community Manager ou de chef de projet web. Et en attendant, j’ai décidé de monter mon blog.

Le canard de Quennie :
Pourquoi avoir lancé ce blog ? De quoi avais-tu envie de parler aux internautes ?

Paul : à la base, je voulais créer un blog pour la visibilité web et pour pouvoir présenter un travail structuré pendant mes entretiens d’embauche. Je comptais surtout parler du Community Management mais à force de recherches, je me suis rendu compte qu’il y avait un réel manque au niveau des blogs bordelais, au niveau des sorties, des actus, de ce qui est branché. J’ai donc décidé de lancer « Telle est la vie des Hommes » avec deux thématiques : lifestyle et geekculture. Dans un premier temps, je présenterai à mes lecteurs des sujets techniques, traitant principalement du webmarketing. Dans un second temps, j’aborderai des sujets qui m’intéressent personnellement puisque la population que je vise est celle qui a les mêmes centres d’intérêt que moi.

Le canard de Quennie :
Quels sont tes objectifs à court et long termes avec « Telle est la vie des Hommes » ?

Paul : mes objectifs à court terme, c’est au niveau des visites. D’ici décembre 2012, sur le blog, j’aimerais avoir une communauté de lecteurs assidus et fidèles autour de 300/400 personnes. Sur Facebook, j’aimerais rassembler 100 fans et sur Twitter, 100 followers. Mes objectifs à long terme ne sont pas encore établis. Si le blog marche bien, pourquoi pas éventuellement arrondir mes fins de mois.

TELVDH

Le canard de Quennie :
Sur le blog et sur la page Facebook, tu accordes du temps, de l’intérêt aussi, aux questions que se posent les femmes au sujet des hommes. Pourquoi ?

Paul : « Telle est la vie des Hommes », c’est « Hommes » avec un grand « H », je m’adresse donc aux hommes mais également aux femmes. Mais beaucoup n’ont pas compris l’importance de ce « H » majuscule. Je me suis dit qu’il fallait clarifier les choses et inclure les femmes de façon visible. Aussi, deux copines m’ont parlé de la rubrique « Merci Tom » dans Glamour, de laquelle je me suis inspirée pour créer la mienne.

Le canard de Quennie :
Comment trouves-tu tes sujets ?

Paul : mon premier sujet, c’est l’ouverture du restaurant de copains à moi. Il s’est trouvé que lorsque j’étais prêt à ouvrir mon blog, ils étaient prêts à ouvrir leur resto. Et puisque nous avons la même cible, cette interview me permettait d’obtenir une bonne visibilité. Pour les autres articles, ça s’enchaîne naturellement. J’ai rencontré Label Tania récemment et puis on m’a proposé d’écrire sur les mercredis photographiques. Pour l’instant, je ne cherche pas vraiment mais ce sont toujours des sujets coups de cœur.

Le canard de Quennie :
Où peut-on te trouver sur le web ?

Paul : sur le blog évidemment mais également sur le Facebook, le Twitter, Instagram, Google+, Pinterest et Tumblr.

Le canard de Quennie :
Un message à faire passer à tes lecteurs d’aujourd’hui et à ceux de demain ?

Paul : je ne sais pas vraiment si je veux vraiment faire passer un message mais plutôt partager des bons plans, des actus sur Bordeaux que j’ai. J’en profite pour remercier Stephane Genty, Mathieu Boussac, Cyril Taussat, Clemence Campech, Anne Dumas, Dorothée Collignon, qui se sont impliqués personnellement dans la mise en place du projet, plus Violaine Quesnot et toutes les personnes qui ont répondu à mes interviews et à tous les lecteurs qui depuis une semaine font l’effort d’aller sur le blog.

Bonne route Paul, je te suis de près !